Accès rapide

A la Une

Ouverture du Forum AIGLE
Un espace d’échange qui vous permettra de poser vos questions et sur lequel vous pourrez vous positionner en terme d’intérêt mais également apporter votre contribution en nous faisant connaître vos besoins, vos attentes
Présentation du projet Aigle
Présentation du projet Aigle au Déjeuner de la Technologie de la CCI93, en illustration des développements et actions en Ile-de-France.
en savoir plus
Le projet Aigle s’exporte
Le Président d’ASTech, Nicolas Aubourg, est intervenu le 22 octobre à Bruxelles, à l’invitation de la Région Ile-de-France, pour présenter le projet Aigle dans le cadre d’une conférence organisée par le bureau de représentation de l’Ile-de-France auprès de l’UE, Ile-de-France Europe. Cet événement a permis de valoriser les projets franciliens en lien avec le thème de l‘usine du futur et des initiatives européennes, notamment la Vanguard Initiative (VI) dont l’Ile-de-France est désormais membre. La VI est un réseau de régions européennes qui vise à « favoriser la ré-industrialisation de l’Europe en soutenant les industries manufacturières et en privilégiant les productions à  haute valeur ajoutée. Elle se traduit par la mise en place de plusieurs réseaux de  démonstrateurs sur des thèmes tels que "la production avancée, efficace et durable", "l’impression 3D et la fabrication additive", et "l’énergie sous conditions extrêmes". »
en savoir plus

Le Projet AIGLE

UN TERRITOIRE

L’aménagement du triangle de Gonesse autour de l’aéroport d’affaire du Bourget n’a pas manqué de susciter un intérêt constant depuis des années, de la part des politiques, urbanistes, architectes et autres « visionnaires ». Etudes, pré-projets d’urbanisation, recueillant le soutien financier de la part des collectivités territoriales, tendent à démontrer de l’intérêt de développer ce site.

UNE AMBITION

La filière aérospatiale en Ile-de-France ne dispose pas d’une visibilité en rapport avec son rang de première industrie exportatrice de la région. Avec plus de 100 000 emplois, dont plus de 25 % liés à la R&D, la filière aéronautique et spatiale francilienne se positionne comme le leader français et européen dans le domaine de l’aviation d’affaires, du transport spatial, de la propulsion et des équipements.

Avec plus de 2 000 PME sur le marché de l’aéronautique en particulier sur les domaines systèmes et équipements, l’Île-de-France est un territoire clé pour l’industrie nationale. 

Au-delà de la recherche et des capacités de production, la région francilienne rassemble la plus grande partie des centres décisionnels/sièges sociaux des Grands Groupes Dassault Aviation, Safran, CNES, Agence Spatiale Européenne…, ainsi que les plus grands laboratoires et organismes de recherche et d’enseignement supérieur français.

La Région bénéficie aussi d’une offre large de formations dédiées à l’aéronautique ou connexes au secteur. Les organismes de la formation initiale proposent des parcours depuis le niveau DUT et licence jusqu’au master. Les nombreuses écoles d’ingénieurs basées sur la Région proposent des spécialisations en lien avec le secteur (AFMAé, ESTA, Supméca, Institut Galilée, SAE, …). A ces formations s’ajoute une offre d’apprentissage (CFA Sup 2000 Antenne, CFA Métiers aérien, ), de formation continue (ex. Eurosae) et sous forme de e-training.

Le secteur aéronautique doit intensifier ses efforts en matière d’innovation pour répondre aux défis écologiques et économiques du transport aérien, En effet l’optimisation des équipements et de leur intégration dans les aéronefs et plus largement dans le système global du transport aérien, est un axe essentiel pour optimiser l’efficacité énergétique et réduire l’impact environnemental. Pour répondre à ces enjeux, en renforçant la capacité d’innovation et la compétitivité de ses acteurs, la filière doit se structurer autour de l’émergence de clusters. 

Le projet Aigle, initié par le pôle ASTech, constitue une opportunité pour structurer l’écosystème industriel francilien sur l’aéronautique et le spatial. L’objectif est de favoriser l’innovation agile (industrialisation rapide) autour des produits et des procédés, au plus près de l’introduction en série. Finalement il s’agit d’accélérer le développement des PME et ETI au contact des grands donneurs d’ordre, en s’appuyant sur l’excellence du réseau d’organismes de formation et de recherche. 

La démarche s’appuiera sur la capacité d’animation démontrée par le pôle, sur les outils d’aide au développement économique (Incubateur d’entreprises, Centre de Services Partagés, parc industriel) et sur un hôtel à démonstrateur rassemblant des moyens industriels innovants et permettant aux PME et ETI de venir mettre au point leurs innovations dans les conditions de confidentialité requises.